Saint-Martin d'Armentières 2016


Publié le 03/06/2016  | Reportages |

Fragilisée par les intempéries, la foudre, la guerre, l'église Saint-Martin était fermée depuis trois ans. Il aura fallu beaucoup de d'opiniatreté au maire du village et à sa municipalité pour faire aboutir des lourds travaux et réparer des désordres déclarés depuis près de deux siècles. Ce vendredi 3 juin 2016 était un jour important car le clocher retrouvait sa flèche, sa cloche Marie-Thérèse installée en 1789, et son coq.

 

Le clocher en détresse risquant d'emporter le mur pignon et le mur nord, a fallu étayer en extérieur le pignon et installer des tirants entre le deux murs larmiers.

 

A l'intérieur, le beffroi ayant souffert de l'humidité, des pièces de bois de la base ont du être changées ou réparées, et l'ensemble soutenu par un étayage important.

 

La flèche a été démontée et le tronc du clocher, protégé par des bâches, est recouvert d'essentes.

 

Devant l'église la nouvelle flèche refaite à l'identique est en attente de retrouver sa place.

 

On peut admirer sa belle structure.

 

Les essentes traditionnelles ont remplacé les ardoises

 

La cloche, Marie Thérèse, patiente en attendant son tour.

 

Monsieur le maire, Jean-Etienne Morel, et le curé en charge de la paroisse, Jean-Claude Poisson, présentent le nouveau coq.

 

Un courageux ouvrier pose le coq au sommet de la flèche.

 

Les ouvriers charpentiers pavoisent en attendant de réceptionner la flèche.

 

Enfin la flèche s'élève.

 

Emmanuel Banceline nous offre ce cliché pris par drone.

 

C'est la dernière approche.

 

Opération terminée. Marie Thérèse résonnera à nouveau et ponctuera la vie des habitants d'Armentières-sur-Avre pour de très nombreuses années.

Reportages par années