presentation2

[et_pb_section fb_built= »1″ admin_label= »section » _builder_version= »3.22″ global_colors_info= »{} »][et_pb_row admin_label= »row » _builder_version= »4.10.8″ background_size= »initial » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat » hover_enabled= »0″ global_colors_info= »{} » column_structure= »1_2,1_2″ module_class= »common-row » make_equal= »on » max_width= »1230px » width= »90% » sticky_enabled= »0″][et_pb_column type= »1_2″ _builder_version= »4.10.8″ custom_padding= »||| » hover_enabled= »0″ global_colors_info= »{} » custom_padding__hover= »||| » module_id= »colonne1″ sticky_enabled= »0″][et_pb_image src= »http://www.amse.asso.fr/wp-content/uploads/2022/08/promotion-patrimoine-commune.jpg » _builder_version= »4.10.8″ _module_preset= »default » title_text= »promotion-patrimoine-commune » hover_enabled= »0″ sticky_enabled= »0″ align= »center » animation_style= »slide »][/et_pb_image][/et_pb_column][et_pb_column type= »1_2″ _builder_version= »4.10.8″ custom_padding= »||| » hover_enabled= »0″ global_colors_info= »{} » custom_padding__hover= »||| » module_id= »colonne2″ sticky_enabled= »0″][et_pb_text _builder_version= »4.10.8″ _module_preset= »default » hover_enabled= »0″ sticky_enabled= »0″ header_2_font= »Playfair Display|700||||||| » header_2_text_color= »#2b2b2b » header_2_font_size= »30px »]

Un secteur agricole bien vivant

[/et_pb_text][et_pb_text _builder_version= »4.10.8″ _module_preset= »default » hover_enabled= »0″ sticky_enabled= »0″ text_font= »Poppins|||||||| » text_font_size= »16px » text_text_color= »#999999″]

L’Eure se caractérise par un paysage de campagnes ouvertes à l’est, par le bocage à l’ouest et par une multitude de prés humides et de petits massifs forestiers au sud. Cette mosaïque de paysages permet au département de diversifier son agriculture.

Dans le Lieuvin, le Pays d’Ouche et le Roumois, les exploitations agricoles traditionnelles de moindre taille se tournent davantage vers l’élevage bovin pour la viande ou pour les produits laitiers.

Bien que le secteur agricole soit en perte de vitesse au profit des secteurs secondaire et tertiaire, ses effectifs restent néanmoins supérieurs à la moyenne nationale. L’agriculture de l’Eure contribue toujours à préserver l’image d’une Normandie, région de bons vivants.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]